Nova Q10 micellaire naturelle lipophile hydrophile

Notre science - votre santé

Cosmétique et nanotechnologie de Nova Q10

Mais si les consommateurs sont à la recherche d'un effet significatif et permanent sur la peau, c'est dans l'antioxydant qu'ils doivent mettre leur foi. L'industrie cosmétique l'a connu depuis les années 1960 quand elle a commencé à utiliser la vitamine E dans les crèmes. Ironiquement, de nombreux scientifiques n'avaient pas envisagés, que des antioxydants pourrait d'être d'une quelconque utilité, et à cet égard «l'industrie des cosmétiques était en avance sur les scientifiques», selon Ryan. Dans les années qui ont suivi, un nombre ahurissant de produits chimiques nouveaux et anciens ont été mélangé dans des potions de la jeunesse, qui comprend des antioxydants avec des techniques les plus récentes comme la coenzyme Q10.
2002 European Molecular Biology Organisation - EMBO reports vol. 3/ n°8

icon pour la technologie nano

Les résultats de nos études démontrent que les polymères forment des micelles naturelles dans un milieu aqueux et sont en mesure d'intégrer extraordinairement grandes quantités de la CoQ10. Cela ne peut pas être observés avec d'autres systèmes de support.
Les polymères à base de miktoarm comme décrits fournissent des nanoscarriers polyvalentes,  à utiliser et applicable de manière générale,  afin de vaincre plusieurs limites inhérentes de la CoQ10.
Design and Evaluation of Multifunctional Nanocarriers for Selective Delivery of Coenzyme Q10 to Mitochondria - Anjali Sharma,†,‡ Ghareb M. Soliman,†,‡,§,∥ Noura Al-Hajaj,§ Rishi Sharma,† Dusica Maysinger,*,§ and Ashok Kakkar*,† - Department of Chemistry, Department of Pharmacology and Therapeutics, McGill University, Montreal, Quebec, Canada 2011


icon pour nanotechnologie et cosmétique

Les cosmétiques sont un marché en croissance. Dans la décision d'achat, les caractéristiques des produits jouent un rôle important - même plus que le prix.
Toujours à la recherche des performances améliorées des produits, l'industrie des cosmétiques utilise les connaissances des développements en nanotechnologie de plus en plus.

Ces molécules actives peuvent pénétrer plus profondément que l’épiderme, et cela peut être prouvé scientifiquement in vitro avec des modèles de peaux reconstruites et in vivo grâce à la spectroscopie de Raman.
Ainsi de nombreuses molécules anti-âge traversent la jonction dermo-épidermique et vont même jusqu’au derme pour une action sur les fibroblastes et stimulent la synthèse de collagène.
Pour améliorer les limitations des véhicules traditionnels, il faut en concevoir de nouveaux : ainsi, la cosmétique moderne est parvenue à fabriquer des « moyens de transport » qui véhiculent les molécules actives des cosmétiques sans en perdre une seule. Ils permettent que la totalité (ou presque) du principe actif soit disponible pour agir sur le fonctionnement des cellules. Pour ce faire, il est mis à l’abri dans des capsules.

Ce sont comme des cylindres minuscules, faits d’une combinaison d’eau et d’huile, qui enveloppent le principe actif et le conservent dans un état optimal jusqu’à ce qu’il arrive à destination. Selon leur composition chimique exacte, ces capsules sont connues sous différents noms : liposomes, micro-émulsions (ou nano-émulsions si elles transportent des nanoparticules) et micelles.

icon pour la technologie nano

Certaines crèmes hydratantes et lotions après-rasage contiennent des nanoparticules de lipides, qui sont de minuscules gouttes de graisse qui traversent les membranes des cellules cutanées.
Comme les boules de naphtaline pour le linge, certaines nanoparticules préservent également les ingrédients des crèmes et laits afin que leurs effets soient plus durables et que leurs principes actifs se détériorent beaucoup moins.
Tous ces minuscules vaisseaux de transport livrent directement aux cellules de l’épiderme les actifs à action anti-oxydante, comme les dérivés de vitamines E et C ou d’autres molécules, telles que l’acide hyaluronique et les polyphénols
Certains de ces systèmes de transports sont si efficaces qu’on les appelle capsules intelligentes (NovaQ10).
Ils contiennent des récepteurs qui « reconnaissent » les cellules de la peau auxquelles sont destinés les principes actifs qu’ils transportent.

icon pour nanotechnologie et cosmétique

Par contre Nova Q10 ne contient pas de nanoparticules. Nova Q10 ne contient que des micelles naturelles sans nanoparticules!

Voici les détails techniques:

Des émulsifiants comme substances tensio-actives s'accumulent à l'interface entre la phase huileuse et la phase aqueuse et ramènent la tension de surface à un niveau plus bas afin de faciliter la préparation et la stabilisation d'émulsions. Si les émulsifiants ne sont pas introduits dans un système à deux phases, mais dans un système monophasé d'une concentration suffisamment élevée, ils ont tendance de former des petits orientations nanomicellées en auto-assemblage ou  auto-alignement.
Cette forme de synchronisation est le propre de la mécanique quantique, où la matière présente des propriétés particulières..
Les molécules alors s'assemblent de telle sorte, que l'auto-assemblage des émulsifiants, notamment de monoglycérides, provoque la création des structures ascendantes (bottom up), qui peuvent être utilisées comme un moyen pour encapsuler ou protéger des molécules hôtes(arômes, des vitamines, des acides gras oméga-3, les acides gras, la coenzyme Q10 et autres substances bioactives), et/ou encore les libérer d'une manière ciblée.
Il s'agit toujours des micelles NPs organiques (formule liquide)

Veuillez trouver ici les études scientifiques appropriées

cliquez ici pour imprimer cette page

   Copyright 2014 Nova Q10©