Nova Q10 micellaire naturelle lipophile hydrophile

Notre science - votre santé

ABSORPTION ET METABOLISME

Le CoQ10 exogène est absorbé dans l’intestin grêle. Il est le mieux absorbé quand il est pris avec un repas. Lorsque des doses orales individuelles de CoQ10 de 300 mg ont été administrées avec et sans petit déjeuner à 5 volontaires, le taux sérique de CoQ10 chez les sujets ayant pris un petit déjeuner était nettement plus élevé que chez ceux qui n’en avaient pas pris.
Ces résultats indiquent que la nourriture favorise grandement l'absorption du CoQ10.
Le CoQ10 est principalement excrété dans les selles, et également par le canal biliaire. Chez des sujets masculins en bonne santé, environ 62.5% du CoQ10 administré oralement fut retrouvé dans les selles lors de doses multiples (2 jours à 333 mg/jour et 5 jours à 100 mg/jour).

La meilleure absorption de la coenzyme Q10 actuellement est l'ingestion du produit hydrophile et micellaire.

Similaire aux lipidex vitamines liposolubles A, D, E et K, la coenzymes Q est absorbée dans l'intestin grêle supérieur du à leur chaîne latérale isoprénoïde lipophile dans le cadre de la digestion des graisses, à savoir la présence de matières grasses alimentaires en tant que moyen de transport de molécules lipophiles d'acides biliaires pour solubiliser (solubilité croissante) et pour la formation de micelles (formation de billes de transport que les substances solubles dans la graisse forment transporté en solution aqueuse) et des pancreas esterases (enzymes digestives par le pancréas) pour la dissociation des ubiquinones consolidés sont nécessaire pour l'absorption intestinale optimale (absorption dans les intestins).
Des ubiquinones alimentaires sont d'abord soumises à une hydrolyse (fracturation par réaction avec de l'eau) au moyen d'estérases (enzymes digestives) du pancréas. Les coenzymes Q libérées arrivent comme partie intégrante des micelles mixtes (agrégats de sels biliaires et des lipides amphiphiles) à la bordure en brosse des entérocytes (cellules de l'épithélium intestinal petite) et sont internalisés (ajouté aux cellules). 
D'une manière intracellulaire (à l'intérieur des cellules) s'effectue l'incorporation (absorption) de l'ubiquinone dans les chylomicrons (les lipoprotéines riches en graisses), qui transportent les vitaminoïdes lipophiles par le système lymphatique dans la circulation périphérique.
En raison de la solubilité dans les lipides et le poids moléculaire élevé, la biodisponibilité des ubiquinones est faible et se trouve probablement entre 5 à 10%.

Mais ça était avant - grâce au Nova®Q10 Solubilisat, donc notre Q10 hydrophile micellaire naturelle, la biodisponibilité a pu être augmentée de 400% ! (Les micelles possèdent une côté extérieure hydrophile et une côté intérieure lipophile)

TRANSPORT ET DISTRIBUTION DANS LE CORPS

L'apsorbtion de la coenzyme Q s'effectue dans le foie par l'intermédiaire d'une endocytose médiée par récepteur (absorption dans les cellules par invagination de la biomembrane pour former des vésicules).
Dans le foie, des co-enzymes digestives d'une chaîne inférieure (Q1-coenzyme Q9) sont convertis en coenzyme Q10.
Ensuite, l'ubiquinone-10 sera stocké dans les lipoprotéines de très basse densité (VLDL). Ce VLDL est sécrétée par le foie et introduit dans la circulation sanguine pour distribuer la coenzyme Q10 dans les tissus à l'extérieur du foie.
La coenzyme Q10 est localisée dans les membranes et les structures sous-cellulaires lipophiles, en particulier dans la membrane mitochondriale interne, dans toutes les cellules du corps - surtout dans ceux qui ont une conversion de haute énergie. Les concentrations les plus élevées Q10 se trouvent dans le coeur, le foie et le poumon, suivi par le rein, le pancréas et la rate. Dépendant des rapports d'oxydoréduction respectifs (réduction-/relation oxydation) le vitaminöide se présent sous forme oxydé (ubiquinone-10 en bref, la CoQ10) et réduit (ubiquinol-10, Ubihydrochinon-10, à court CoQ10H2) et donc influence à la fois la structure et l'équipement enzymatique de la membrane cellulaire.

L'absorption de la coenzyme Q10 par les cellules ciblées est étroitement liée au métabolisme constructif des lipoprotéines.
Comme les lipoprotéines de très basse densité se lient aux cellules périphériques, une partie de la Q10, ainsi que des acides gras libres et les monoglycérides sont absorbées par diffusion passive. Il en résulte le catabolisme de VLDL à IDL (lipoprotéines de densité intermédiaire) et ensuite en LDL (lipoprotéine de faible densité); LDL lié à l'ubiquinone-10 est absorbé par endocytose médiée par les récepteurs dans les tissus hépatiques et extra-hépatiques et, d'autre part, transférée à l'HDL (lipoprotéines de haute densité, haute densité, les lipoprotéines de protéine).
HDL est essentiellement impliqué dans le transport de substances lipophiles à partir de cellules périphériques vers le foie.

L'existence total ubiquinone-10 dans le corps humain dépend de l'offre et elle est probablement 0,5-1,5 g.

SECURITE

Depuis plus de 30 ans d'utilisation par l'être humain et malgré de très nombreuses études cliniques sur le CoQ10, aucune mention n'est faite d'effets négatifs graves associés à des suppléments journaliers de CoQ10.

Une étude de toxicité chronique de 52 semaines par gavage de rats a pu conclure que même le dosage élevé de CoQ10 à raison de 1.200 mg/kg/jour pendant 52 semaines était bien toléré par les rats mâles et femelles, et que la CSENO (concentration sans effet nocif observé) du CoQ10 pouvait être estimée à 1.200 mg/kg/jour30, ce qui donne une dose journalière admissible (DJA) de 12 mg/ kg/jour, calculée au départ de la CSENO, en appliquant un coefficient de sécurité de 100, soit 720 mg/personne/jour pour une personne pesant 60 kg.
L'évaluation de la sécurité du CoQ10 chez des adultes en bonne santé (n=88) a été effectuée dans des essais double-aveugles randomisés contrôlés par placebo avec des suppléments à raison de doses élevées de 300, 600 et 900 mg pendant 4 semaines et a conclu qu'il était bien toléré et sûr pour des sujets en bonne santé pour des apports s'élevant à 900 mg/jour.
Sur base d'un grand nombre de données issues d'études cliniques avec le CoQ10, une évaluation de son risque a été effectuée selon la méthode d'évaluation du "Council for Responsible Nutrition (CRN)". Les résultats indiquent qu'aucune CSENO ne peut être fixée, étant donné qu'aucun effet nocif lié par cause à effet au CoQ10 n'a pu être observé chez l'être humain, et dès lors le niveau sûr observé (NSO) pour le CoQ10 a été fixé à 1200 mg/jour.
Les autorités australiennes (TGA) ont notifié que l'apport journalier maximum recommandé de CoQ10 est de 150mg.
L'Association japonaise « Japan Health Food & Nutrition Food Association » a proposé un apport journalier maximum de CoQ10 de 300 mg/jour.
Les autorités belges ont proposé un apport maximum de CoQ10 à concurrence de 200 mg par jour comme supplément nutritionnel.

   Copyright 2014 Nova Q10©